Jordan Éthier veut et va rejouer au hockey

Par Robert Legault-lundi 28 Jan 2019

Plessisville, le 28 janvier 2019. – La route sera longue avant que l’attaquant Jordan Éthier puisse rechausser les patins à nouveau. Ce membre du Métal Pless de Plessisville a été gravement coupé le 25 janvier dernier à l’amphithéâtre Léo-Paul-Boutin par le patin du gardien du Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine.

Cette coupure au poignet, causée par le patin du gardien Sébastien Dubé-Rochon, aurait pu être fatale si le personnel sur place ne serait pas intervenu comme ils l’ont fait lors de l’incident. Et le geste était pleinement accidentel, il est important de le préciser.

La thérapeute du Métal Pless, Danika Guévin, s’est précipitée sur la glace pour porter secours à l’attaquant. Quelques instants plus tard, sa collègue du Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine, Marie-Claude Gendron, ainsi que des membres de l’ambulance Saint-Jean et une infirmière sur place sont arrivés afin d’aider madame Guévin et, principalement, le joueur blessé.

Il a été conduit immédiatement à l’hôpital et, par la suite, il a été pris en charge par le personnel du CHUM à Montréal où l’intervention chirurgicale d’une durée de six heures a eu lieu dimanche.

Des proches de la famille ont tenu à donner des nouvelles de l’état de santé de Jordan et ce qui s’en vient pour lui dans les prochains mois.

« La chirurgie s’est bien déroulée. Le médecin a été capable de tout réparer, sauf l’artère. Heureusement, il peut subvenir à sa main avec l’autre artère. Il a été très chanceux parce qu’il aurait pu perdre sa main ou même se vider de son sang sur la glace », de raconter son frère Michaël qui évolue aussi pour le Métal Pless.

« L’opération a été un succès, mais il va avoir un long chemin de réhabilitation devant lui. Les médecins sont optimistes pour qu’il retrouve pleine fonction de sa main », de conclure son frère.

La mère de Jordan Éthier, Brigitte Bouchard, a pris le temps de discuter avec l’auteur de ces lignes lundi midi afin de dresser un portrait de la situation.

« En premier lieu, je tiens à remercier toute l’équipe sur place à Plessisville, l’infirmière sur place et la thérapeute de l’autre équipe. Dans un niveau de jeu aussi relevé, il faudrait que toutes les équipes aient un personnel sur place comme le Métal Pless a. On l’a vu avec l’incident de vendredi, mon fils aurait pu y laisser sa vie sur la glace », de commenter madame Bouchard.

« Les médecins du CHUM comparent la blessure de Jordan à celle subie par Donald Audette avec les Canadiens de Montréal il y a quelques années », de préciser celle-ci.

« C’est un spécialiste en implantologie qui a travaillé à refaire la main de Jordan. Les six tendons de la main ont été sectionnés. Seul son petit doigt n’a pas été touché. L’artère radiant a été sectionnée. Ils ont réussi à faire en sorte que tout passera par l’autre artère. Cependant, il ne faudra pas qui se produise un autre incident de la sorte », d’affirmer madame Bouchard qui a gardé le contact avec son autre fils, Michaël, du moment où la scène s’est produite au transport vers l’hôpital d’Arthabaska.

La famille de Jordan Éthier travaille dans le milieu médical et madame Bouchard tenait à exprimer sa déception sur l’intervention des ambulanciers et le fait qu’il a fallu attendre après un médecin à l’arrivée à l’hôpital d’Arthabaska. « Heureusement que cet incident ne s’est pas produit ailleurs car je perdais mon fils. À l’arrivée des ambulanciers, ces derniers tenaient à voir la plaie alors que le temps pressait. Michaël a dû se choquer pour que les ambulanciers procèdent à son transport. J’ai appelé l’hôpital pour les aviser qu’un cas majeur s’en venait et il a fallu attendre 15 minutes avant que le médecin arrive. »

Enfin, Brigitte Bouchard sait que son fils veut rejouer au hockey. « C’est un guerrier et le hockey, c’est sa passion! Par contre, il est clair qu’il devra porter un protecteur spécial pour protéger davantage son poignet. D’ailleurs, dans un niveau aussi relevé que cette ligue où on a des joueurs qui travaillent ou qui étudient, tous les joueurs devraient porter cette pièce d’équipement au poignet. Heureusement qu’à Plessisville il y a du personnel sur place et que l’équipe croit à l’importance d’avoir un personnel d’urgence en place. Monsieur (Éric) Champagne et toute son organisation y croient encore plus avec ce qui s’est produit. Je tiens, à nouveau, à les remercier » dit-elle en guise de conclusion.

La famille apprécie grandement les messages reçus par les amateurs de hockey et tient à remercier chacun d’entre vous pour les bons mots et les encouragements. Ils demandent votre collaboration et votre compréhension afin de vivre ces moments en privé.

Le Métal Pless disputera son dernier match de cette première saison à Plessisville ce samedi soir à 19h30 alors que notre équipe rendra visite au Formule Fitness à Bécancour. Ce match déterminera l’équipe gagnante de la deuxième édition de la coupe Acier Marquis entre les deux équipes.

Le Métal Pless de Plessisville : LA TRADITION D’EXCELLENCE SE POURSUIT!

 

Source : Robert Legault, relationniste

Photo : Joe Labrie